DOSSIERS

La sauce High & Fines Herbes de Caballero & Jean-Jass

Caballero et Jean-Jass nous ont récemment dévoilé la saison 3 de High & Fines Herbes. Un show toujours plus insolent et hilarant pour notre plus grand bonheur. 

Les ingrédients de cette émission ? Des rappeurs, des jeux, de la cuisine, le tout servi sur un plateau de…weed. Une recette aux petits oignons encore jamais vu dans le paysage médiatique francophone. Imaginez des rappeurs de tous horizons confondus : des mastodontes comme Oxmo Puccino, des phénomènes comme Le Roi Heenok et Alkpote, les très en vogue Lomepal et Romeo Elvis qui rencontrent une relève prometteuse avec un artistes tel que Youv Dee. Ensemble pendant une semaine dans une villa près de Barcelone, ils délirent autour de jeux et défis… tout en étant complètement défoncés.
Avouez déjà que le concept commence à vous surprendre.
Et bien la force de ce show, c’est qu’il est complètement décalé avec un casting qui vous offre une vraie leçon d’entertainment. 

D’ailleurs, si le fond du concept reste le même au fil des saisons, le format a très bien évolué : mise en place d’un générique, participation de deux voix off, une multitude d’artistes qui se succèdent et qui donnent leurs impressions sur cette expérience comme dans un confessionnal. Ces éléments offrent inévitablement une ambiance plus convaincante et intrigante au programme.

 

 

Sur un fond psychédélique totalement hors-normes et aux allures de télé-réalité 3.0, ce show haut en couleurs nous offre des moments uniques, qui sembleraient irréalistes avec des artistes qui reflètent ce qu’est le rap francophone aujourd’hui : riche de diversité. Dans High & Fines Herbes, la connexion des anciens et de la relève fait tomber toutes les barrières que certains avaient tenté de construire. On constate donc, qu’une des choses qui les rassemblent au-delà de la musique, c’est la weed. 

Le format de cette émission est déjà en lui-même une véritable innovation. Mais le concept High & Fines Herbes ne s’arrête pas à la sphère YouTube. Le lendemain de la diffusion de la saison, c’est l’album éponyme qui sort sur toutes les plateformes de streaming. Et pour le bonheur de tous, tous les participants à l’émission y sont présents avec des invités surprises comme les inattendus BigFlo & Oli. On continue clairement dans la culture de l’improbable. (D’ailleurs, vous vous rappelez des compilations Planète Rap de l’époque ? On croirait revivre cette période !)

Alors, pourquoi l’émission et l’album matchent aussi bien ? Parce que clairement, ça pourrait être la BO de tes vacances avec tes potes. Et promotionnellement parlant ? C’est un carton plein. C’est un cercle vertueux médiatique. Le show et l’album sont deux forces complémentaires qui ne peuvent plus se dissocier. Et cerise sur le gâteau, la polémique engendrée par l’émission ne fait qu’alimenter la promotion du programme et de l’album. Un vrai coup de maître. Enfin, la preuve en est qu’un contenu média fort et hors-musique peut très bien inciter à amener l’audience vers la musique.

On vous rappelle bien entendu que la consommation de cannabis est dangereuse pour la santé et interdite par la loi. De toute façon, vous n’en aurez pas besoin, car même en sans en consommer, Caballero & Jean- Jass vont clairement vous mettre high.

 

Crédits photos : Uber Eats

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :